SOUS LE HAUT PATRONAGE DE SA MAJESTÉ LE ROI MOHAMMED VI

Trophées

Le Prix Mégri de la World Music

Pour tous ceux qui ont innové dans la créativité universelle. Il a été donné en 2013 à Jbara et 2014 à Cheb Kader, puis en 2015 à Ribab Fusion.

Al Farabi

Le Prix du « Farabi » octroyé aux leaders de la musique antique, celui-ci a été donné en 2006 à Said Chraibi, en 2007 à la cantatrice Zoubeida Idrissi, en 2008 à la chanteuse lyrique, Samira Kadiri, en 2009 au créateur du jazz amazigh, Belaid Akkaf et en 2010 au créateur de l’African gnaoua blues, Majid Bekkas. En 2013 et 2014, il fut attribué dans le cadre du festival « Eté des Oudayas », respectivement, à Bajeddoub, Mahmoud Guinéa et en 2015 à Haj Ahmed Pirou.

La fibule d'Or

Le prix de la « Fibule d’Or », pour les Rouaes de la musique traditionnelle amazighe, a été octroyé au maestro Haj Houssine en 2005, à Mohamed Al Qartaoui en 2006, dans le cadre du Festival des Arts Populaires de Marrakech et en 2011 à Mohamed Rouicha. Au festival « Eté des Oudayas », il a été décerné en 2012, 2013 et 2014 à Fatéma Tabaamrant, Fatima Tihihit et Izenzaren, puis en 2015 à Damou.

Le Rabab d’Or

Le CNM/Maroc est fier d'avoir créé pour les stars du Monde Arabe le Prix du "Rabab d'Or" décerné en 2001 au moussiqar Abdelvvahab Doukkali, en 2002 au chantre à la voix d'or Abdelhadi Belkhiat, en 2003 au groupe international des Mégri (Hassan, Mahmoud, Younès et Jalila), en 2004 au légendaire groupe traditionnel des Nass El Ghiwane, en 2005 au âandalib Al Maghrib Abdou Chrif, en 2006 à la star-symbole de la tunisie, Lotfi Bouchnaq, en 2008 à la diva du monde arabe, Samira Said, en 2009 à la chanteuse syrienne Assala Nasri, en 2010 à la libanaise Nawal Zoghbi et 2011 à Najwa Karam. Puis, en 2013, il a été attribué au Roi du Rai cheb Khaled et en 2016 à Idir (Algérie).

Le Ziryab des Virtuoses

Le Prix du "Ziryab des Virtuoses », créé pour consacrer les plus grands concertistes de la planète. Celui-ci a été remis en 2002 au plectre d'or, le luthiste Saîd Chraîbi, en 2003 au Doyen de la musique marocaine, Abdelvvahab Doukkali,  en 2004 au maître de la Kora, le Malien Diabaté Toumani, en 2005 au maître du cythare oriental, Salah Cherqi, en 2007 au doigté d’or, Haj Youness, en 2008 au jeune maestro R’Chid Regragui, en 2009 au concertiste Nasser El Houari, en 2010 au virtuose du qanoun, le turc Savas Ozkok, en 2011 à Driss El Maloumi et en 2012 à Rachi Zeroual. Le Ziryab continue son odyssée avec le ministère de la Culture, dans le cadre du Festival du Oud à Tétouan où il a été décerné en 2013 à Marcel Khalifé(Liban), en 2014 à Nasser Shemma (Iraq), 2015 à Juan Carmona (Espagne) et Trio Joubran (Palestine) en 2016.

FIAC © 2019. Tous droits réservés.